• Face à des difficultés personnelles, familiales, professionnelles, sociales, qui nécessitent de prendre du recul.
  • Par rapport à des évènements de vie difficiles ou redoutés (séparation, maladie, examens…).
  • Dans des moments de choix où la décision s’avère difficile.
  • Quand l’anxiété devient envahissante, qu’elle se manifeste sous forme de troubles du comportement (manies, peurs, rituels…) ou de troubles somatiques (malaises, migraines, eczéma, maux d’estomac…)
  • Dans les moments de confusion ou d’impression d’être dans une impasse.
  • Quand le quotidien se trouve affecté par des troubles récurrents du sommeil ou de l’alimentation.
  • Quand la volonté ne suffit pas, que l’on n’arrive pas à s’empêcher de faire quelque chose que l’on sait nocif (alcool, tabac, drogue…).
  • Quand on est attiré par des conduites à risque.
    Et aussi…pour mieux se connaitre, dans une optique de développement personnel.

Le psychologue ne remplace pas le soutien ni les conseils des amis et de la famille.
Il intervient quand une prise de recul devient nécessaire et que la personne souhaite se retrouver face à elle-même dans son ressenti et dans ses choix.

Le psychologue ne change pas la réalité des évènements vécus, il aide la personne à mieux vivre avec, souvent en l’amenant à trouver de nouveaux aménagements.

Une écoute professionnelle permet  bien souvent d’éclairer une situation problématique et de dégager des pistes d’action.

Comment ça se passe ?

Les consultations sont en accès libre. Il n’est pas nécessaire d’avoir une prescription médicale pour obtenir un rendez-vous. Elles s’adressent à toute personne qui souhaite avoir un éclairage psychologique sur une situation personnelle ou professionnelle, à tout âge de la vie.

Le psychologue s’engage à assure la confidentialité des propos recueillis.
La consultation permet à la personne, de mettre à plat les différents éléments de la situation qui lui pose problème, avec l’aide d’un questionnement professionnel.

Avec les enfants et les adolescents, la première consultation se fait (quand cela est possible) en présence de la famille. Par la suite les consultations se feront individuellement.

Plusieurs consultations sont souvent nécessaires pour analyser et regrouper les différents éléments d’une situation et dégager des perspectives d’évolution.
Généralement une amélioration est constatée dès les premières séances.
Lorsque le problème est plus complexe, il est possible d’envisager une « psychothérapie », c’est-à-dire un véritable travail avec soi même, qui s’envisage comme un engagement plus personnel sur une durée plus longue.

La psychothérapie vise à accéder à la dimension inconsciente de certains de nos comportements pour en trouver le sens et arrêter la répétition du symptôme. Ce travail passe par la parole ou, en particulier chez l’enfant,  par la symbolisation à travers le jeu ou le dessin lien vers page enfant.

La psychothérapie se présente sous forme de séances régulières, généralement hebdomadaires.

Les entretiens se déroulent en face à face.

La personne est invitée, avec l’aide du psychologue, à analyser son vécu et son ressenti jusqu’à identifier des répétitions et des liens jusque-là passés inaperçus. L’accent est mis sur les ressources de la personne à poursuivre son développement personnel, et, si nécessaire, à créer les changements qui lui correspondent.

Le psychologue ne détient aucune vérité, il aide la personne par un « effet miroir » à prendre conscience de ce qu’elle dit, de ce qu’elle pense, au-delà des apparences. Pour y parvenir, il intervient volontairement peu, toute son attention étant concentrée sur l’écoute active de la personne. Ce n’est pas pour autant qu’il reste silencieux, le psychologue accompagne, soutient, oriente la réflexion de la personne dans un climat de bienveillance. Aucun savoir n’est imposé. L’objectif est de permettre à la personne d’accéder, à son rythme, à sa propre vérité.

La personne qui entreprend une psychothérapie obtient un gain de savoir sur elle-même, qui enrichit l’éventail de ses possibilités.

Elle retrouve une certaine liberté dans ses choix de vie.

La psychothérapie peut s’envisager à tout âge de la vie.